Spread the word » Facebook Twitter
SFCG

SFCG RDC – Decembre 2011 (also in English)

2011 a été une année stimulante et pleine de challenges pour la RDC et pour l'ensemble des programmes de SFCG. Avec les résultats des élections actuellement toujours contestés, beaucoup de travail reste à réaliser. SFCG espère que vous passerez de bonnes fêtes de fin d'année et vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2012.

Des spots électoraux aident les gens à mieux comprendre le processus électoral

Comme décrits dans des numéros précédents, en proche collaboration avec La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et l'International Foundation for Electoral Systems (IFES), SFCG diffuse des spots électoraux sur plus de 100 radios et 10 chaînes de télévisions dans toutes les provinces de la RDC. Ces spots encouragent les gens à participer aux élections d'une manière positive et pacifique. Des mini-sondages ont montré que 84% de la population consultée à Bunia, Goma et Matadi s'est vue renforcée, à travers ces émissions, dans sa capacité à résister à l'incitation à la violence et aux manipulations. Les spots peuvent être vus sur la chaine YouTube de SFCG RDC.

 

 

Les détenus de Goma s'engagent à lutter contre les violences sexuelles et basées sur le genre

35 jeunes de moins de 18 ans, dont 6 filles, sont actuellement emprisonnés dans la prison de Munzenze, à Goma. 80% d’entre eux sont condamnés pour agressions sexuelles. Afin de diminuer le risque de récidive chez ces jeunes, notre équipe de cinéma mobile a organisé pour eux une première projection du film « Briser le silence ». Les jeunes ont attentivement suivi ce film, qui compile des témoignages de survivantes et d’auteurs de violences sexuelles, et qui vise à transformer positivement les perceptions et attitudes du public. Les jeunes ont ensuite posé de nombreuses questions sur les causes et conséquences des violences sexuelles. Une dizaine de sessions supplémentaires sont prévues auprès de l’ensemble des détenus du centre de détention de Munzenze, et en 2012, SFCG interviendra dans les prisons dans les cinq territoires de la province du Nord Kivu. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie de SFCG, la sensibilisation des prisonniers étant un élément clé dans la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre.

 

SFCG et l'armée Congolaise travaillent main dans la main pour plus de sécurité

Les FARDC sont souvent citées parmi les plus grands violateurs des droits humains en RDC. Au lieu de les condamner, SFCG applique son approche de « terrain d’entente » pour travailler avec les FARDC et identifier les défis, développer ensemble des solutions, et s'efforcer à changer la dynamique de protection et de sécurité entre l'armée et la population. Avec l’appui du gouvernement hollandais, en 2011, en Ituri, Kinshasa, Nord Katanga, et Nord et Sud Kivu, SFCG a organisé 792 séances de sensibilisation pour des militaires, qui portaient sur différents thèmes comme le respect des droits de l’homme, l’impunité, et la violence sexuelle. SFCG a aussi organisé 42 activités de solidarités entre civils et militaires ; 4 activités militaire-civile génératrices de revenus ; 72 séances de projection cinématographique ; et a produit 33 émissions radiophoniques sur le processus judiciaire. Le succès de ce projet, qui a permis de réduire les conflits entre les soldats et les civils et d’augmenter la confiance entre ces deux groupes, a été détaillé dans une évaluation récente. L’évaluation est disponible sur demande. On peut souligner, à titre illustratif, qu’en Ituri et Nord Katanga, 58% des enquêtés connaissaient le projet, dont 75% trouvaient qu’il y avait eu un changement positif dans les relations entre militaires et civils ces derniers 6 mois. Général Jose Mulubi des FARDC a réagi ainsi : « Nous sommes satisfaits du travail abattu ensemble dans le cadre ce projet. Mais les défis à relever sont encore légion. D’où notre accompagnement qui est indispensable ». La photo ci-contre n’est pas seulement une image qui montre l’engagement des soldats contre les violences sexuelles, c’est aussi un outil de suivi : dans quelques mois SFCG va retourner chez les commandants pour leur demander si chaque soldat sur cette photo a tenu sa promesse !

Des programmes radiophoniques qui contribuent à la lutte contre le choléra

Face à l’épidémie de choléra qui a touché la RDC, SFCG et OXFAM GB ont mis en place un projet d’urgence de prévention de choléra dans le Bandundu, l’Equateur, et à Kinshasa. Afin de répondre à cette situation d’urgence, OXFAM GB a proposé des messages sur la santé et SFCG a apporté la popularité de ses programmes radiophoniques, qui atteignent des millions des gens. Une évaluation indépendante récente a démontré que 72% des enquêtés ont suivi ces programmes, suggérant un taux d’écoute dépassant le million d’auditeurs. L’évaluation a aussi montré que 90% des auditeurs, comparé à 41% des non-auditeurs, connaissaient le principal signe de manifestation du choléra. Des données similaires ont été observées sur la connaissance des moyens pour prévenir le choléra. Tous ces éléments sont des signes positifs dans l’optique de la lutte contre cette maladie. L’évaluation est disponible sur demande.

 

Autres Nouvelles

Sosthene Nsimba, Chargé du Programme Médias et Gouvernance pour SFCG, a récemment publié un article dans le Christian Science Monitor sur les violences électorales en RDC. M. Nsimba souligne l’importance de sensibiliser les forces de sécurité, de renforcer les capacités des radios indépendantes, et d’adresser la problématique des violences sexuelles. L’intégralité de l’article est disponible ici.

 


SFCG DRC: December 2011

2011 has been an exciting and challenging year for the DRC and for SFCG's programme as a whole. With election results still being contested, there remains work to be done. SFCG hopes everyone enjoys a pleasant and relaxing holiday season, and sends out our best wishes for a peaceful 2012.

Spots help audiences navigate the election period

As mentioned in previous issues, SFCG has been working with La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) and the International Foundation for Electoral Systems (IFES), to produce and broadcast election spot messages on over 100 radio stations and 10 TV stations across the DRC. These spots encourage audiences to participate in the election process in a positive and peaceful way. A recent snap survey showed that 84% of respondents in Bunia, Goma, and Matadi, held attitudes resisting electoral violence and manipulation, thanks to these spots. The spots can be seen on SFCG DRC's YouTube channel.

 

 

 

Young offenders in Goma join the struggle against sexual and gender-based violence

35 children under the age of 18, 6 of them girls, are incarcerated at the Munzenze prison in Goma. 80% of them were arrested on charges of sexual and gender-based violence (SGBV). In order to prevent recidivism, our mobile cinema team organised a screening of “Fighting the Silence”. The youngsters attentively followed the film, which delivers testimony from the survivors and perpetrators of SGBV, and seeks to challenge misperceptions and negative attitudes regarding this problem. Afterwards, the young viewers were given an opportunity to ask questions about the causes and consequences of SGBV. Approximately ten additional sessions are planned for the prison population of Munzenze, and in 2012, SFCG will carry out similar activities in prisons across the five territories of North Kivu. This enters into the strategic vision of SFCG; that rehabilitating inmates to ensure that they do not reoffend must be a key component of the fight against SGBV.

 

SFCG and the FARDC work hand in hand to improve security

The Congolese Army is frequently cited as one of the worst violators of human rights in the DRC. Rather than condemning them, SFCG applied its “common ground” approach, working hand in hand with FARDC leadership and soldiers to identify challenges, collaboratively develop solutions, and strive to change the dynamic of protection and security between the military and the population. With support from the Dutch government, in 2011 in Ituri, Kinshasa, North Katanga, and North and South Kivu, SFCG organized 792 sensitization sessions with soldiers, covering issues such as human rights, impunity, and SGBV. SFCG also organized 42 military-civilian solidarity activities; 4 joint military-civilian income-generating projects; 72 mobile cinema activities; and produced 33 episodes of a radio program on convictions of soldiers for abuses. A recent evaluation conducted in Ituri and North Katanga found that 58% of respondents knew of the project, 75% of whom reported that there had been a positive change in military-civilian relations in the past six months. General Jose Mulubi of the FARDC expressed that “We are pleased with the work carried out together via this project. However, the challenges facing us are still great, and our continued collaboration will be indispensable in facing them.” The picture to the right not only depicts soldiers who have committed to combat SGBV, but is also an evaluation tool. In a few months, SFCG will return to the commanders of this and other units, to ask if every soldier in the picture maintained that commitment. The evaluation can be requested here.

Radio programs employed in the fight against cholera

Faced with a cholera epidemic in the DRC, SFCG and OXFAM GB put in place an emergency project to fight the spread of the disease in Bandundu, Equateur, and Kinshasa. In order to respond to this public health emergency, OXFAM GB provided health messages, and SFCG leveraged the reach and popularity of its existing radio programs to support their efforts. A recent external evaluation found that 72% of respondents had followed these programs, suggesting a listenership in the millions. The evaluation also showed that 90% of listeners, compared to 41% of non-listeners, could recognize the principal symptom of cholera. Similar results were observed regarded listeners’ knowledge of how cholera is transmitted. All of which are positive signs in the fight against this disease. The evaluation can be requested here.

 

Other News

Sosthene Nsimba, SFCG Media and Governance Programs Director, recently had an article published in the Christian Science Monitor, on electoral violence in the DRC. Mr. Nsimba highlighted the importance of security sector reform, reinforcing the capacities of independent radio stations, and addressing the problem of SGBV. The article can be found here.

Tout ces accomplissements ont été rendu possible par le soutien de
All these results would not be possible without the support of:


About Search for Common Ground

Search for Common Ground implements projects from 39 offices in 26 countries across Africa, Asia, Europe and North America. SFCG headquarters offices are located in Brussels and Washington, DC; providing logistical and administrative support to the field. Regional offices are located in Washington DC, Brussels, Jakarta, and Sierra Leone. For more information, please visit www.sfcg.org.

 

To unsubscribe, click here.

facebook       blog   Search for Common Ground